Le chantier est lancé !

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Deux mois et demi après l’approbation du permis de construire, celui-ci n’ayant fait l’objet d’aucun recours, le chantier de rénovation de la Maison diocésaine est lancé. Reportage rue Saint-Genès où les ouvriers commencent par faire place nette, tandis qu’un Conseil de Maison réfléchit déjà aux futures utilisations de ce lieu au service de la Mission.

Dès l’entrée rue Saint-Genès, le changement est bien visible. Engins et ouvriers s’attellent à faire tomber les bâtiments vétustes, ajoutés à la construction d’origine, qui donnaient sur la rue. Quelques mètres plus loin, ce sont les cabanes de chantier qui sont installées sur l’ancien parking. Enfin, en montant dans les étages, on prend la mesure du projet de rénovation de la Maison Saint Louis Beaulieu. «  Dans ce projet, nous gardons seulement ce que l’on appelle le clôt couvert, présente Pierre Aubrion, conducteur des travaux pour la phase gros œuvre et démolition. Nous conservons donc les murs périphériques, les murs porteurs et la toiture. Les menuiseries sont pour le moment préservées pour garder le bâtiment hors d’air. Elles seront remplacées ensuite au fur et à mesure de l’avancée des travaux. » Au deuxième étage du principal bâtiment, qui abritait avant les travaux le séminaire, la quasi totalité des cloisons est déjà à terre, les ouvriers charriant des tas de gravas vers les bennes situées au pied de l’édifice. 

«  Au total, il y a près de 25 personnes qui interviennent durant cette phase qui s’étendra jusqu’en juillet prochain. Côté rue, la priorité est de dégager l’emplacement du nouveau bâtiment, qui accueillera entre autre RCF, la librairie catéchétique et l’accueil. Après avoir abattu et déblayé l’ancienne construction, nous mettrons en place une grue à cet endroit à partir d’avril pour bâtir cette nouvelle partie. » 

“ Nous souhaitons que tous soient attendus, représentés et accueillis dans cette Maison ”
Penser l’animation de la Maison diocésaine

Des espaces nouveaux ou renouvelés qui ont pour objectif de donner des moyens adaptés à cette maison diocésaine pour qu’elle devienne le fer de lance de la dynamique missionnaire de l’Église catholique en Gironde. Un projet qui s’accompagne donc d’une réflexion, menée dès à présent par une équipe ad hoc. «  Le souhait de Mgr Ricard était que soit lancé dès à présent un “ Conseil de Maison ” qui puisse à la fois suivre cette rénovation mais aussi anticiper la rentrée du séminaire, des services pastoraux et des mouvements d’Église dans cette nouvelle maison diocésaine », explique Catherine Oliveau. Aujourd’hui responsable de la Catéchèse, elle est chargée d’animer ce Conseil de Maison qui regroupe des représentants des futurs usagers du lieu. « Nous souhaitons que tous soient attendus, représentés et accueillis dans cette Maison pour qu’il puisse s’y dérouler une vraie vie diocésaine. »

Une première réunion a eu lieu le jeudi 26 février, permettant d’évoquer des premiers axes de travail. « Nous souhaitons y développer une vie spirituelle, mais aussi des rencontres culturelles et faire naître un dialogue avec la société. »

Membre de ce Conseil au titre de l’Institut diocésain de formation Pey Berland, Flavie Lévêque estime pour sa part que « l’un des enjeux est d’avoir de nouveaux moyens techniques pour améliorer l’offre de formation mais aussi de développer des partenariats extérieurs, avec des entreprises par exemple à qui nous pourrions proposer des échanges en matière de formation. » Le développement de l’enseignement à distance est également en ligne de mire, avec des salles de cours ou de conférences qui seront équipées pour une captation vidéo et une retransmission en direct ou en différé sur Internet.

 

  Voir l'album sur Flickr  

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+